Votre dernier numéro

 

rencontre des points de vue : L'accessibilité au logement pour les familles - québec

18 octobre 2016

Chantal Gilbert

Conseillère de Ville et membre du Comité exécutif de la Ville de Québec

Mme Gilbert partage sa vision sur ce qui pourrait être amélioré dans le logement social. Elle parle de la qualité du milieu de vie et de logements adaptés aux familles. Les municipalités doivent être créatives pour offrir un milieu de vie qui réponde aux besoins des familles. Elle a présenté des projets de logement social à Québec qui offrent un beau milieu de vie, des éco-quartiers, des projets novateurs. Elle a terminé sa conférence en parlant du programme Accès-Famille, qui vise à favoriser l'accession à la propriété des familles sur le territoire de la ville de Québec.

 

Philippe Hurteau

Politologue, chercheur à L’IRIS

 M. Hurteau dresse un portrait global de la situation de l’accessibilité du logement aux familles. Aujourd’hui, 1 million de ménages canadiens détiennent des hypothèques qu’ils seraient incapables de payer s’il y avait une variation du taux hypothécaire. Le Québec est encore dans une situation assez instable tant en raison de l’inaction des pouvoirs publiCs dans les années 90 que le manque de prévision en matière de logement social, en plus d’avoir laissé le champs libre aux promoteurs privés qui ont construit des condos, ce qui laisse peu de place à la mixité sociale.

 

Bruno Dion, conseiller communautaire à la FROHQ

 M. Dion a souligné que l’accès à un logement de qualité devrait être inscrit comme droit fondamental. Le logement communautaire répond aux besoins de tout le monde, notamment les familles vulnérables. Le logement communautaire est profondément enraciné dans les communautés, il est donc à la fois un moyen de renforcer la vitalité des zones rurales, de lutter contre la gentrification en milieu urbain et toujours un outil efficace de développement économique, via des services locaux (services aux membres ou appel à des entrepreneurs locaux). Des pistes existent pour faciliter son développement et les municipalités doivent être imaginatives, et recevoir un soutien des paliers de gouvernement provincial et fédéral.

 

 

 

RENCONTRE DES POINTS DE VUE SUR LA TRANSMISSION DES VALEURS INTERGÉNÉRATIONNELLES - 24 MAI À MONTRÉAL

24 mai 2016

 

CONFÉRENCE DE M. HENRI LAFRANCE DE L'ASSOCIATION DES GRANDS-PARENTS DU QUÉBEC

 

CONFÉRENCE MME LOUISE BÉDARD, INTERVENANTE SOCIALE RETRAITÉE

 

 

 

************************************************************************************************************************

RENCONTRE DES POINTS DE VUE SUR LES TRANSITIONS AU PRÉSCOLAIRE - 18 FÉVRIER À LONGUEUIL

18 février 2016

Mme Christiane Bourdages Simpson nous parle de l’importance de la cohérence et de la continuité des programmes pour être en harmonie avec le développement global de l’enfant. Le Mels et le Ministère de la Famille ont élaboré un guide sur le sujet.

L ‘objectif du Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité est de fournir aux services de garde et au monde scolaire des informations sur ce qu’est une transition de qualité leur permettant d’analyser, de bonifier et de mettre en place des pratiques de transitions entre les différents milieux dans lesquels les enfants vivent et reçoivent les services. Les outils que les enfants développent doivent leur servir pour les prochaines transitions. 

 

 

Hélène Larouche et Johanne April nous parlent des pratiques de transition lors de la rentrée des enfants au préscolaire et partagent avec nous quelques résultats d’une étude à la suite de l’utilisation du Guide pour soutenir une première transition de qualité entre les milieux de garde et la maternelle.

Les premiers sentiments et attitudes de l’élève vécus lors de la première transition tendent à se perpétuer. Un des premiers facteurs de qualité pour la transition relève de la qualité de la relation adulte – enfant. La formation des enseignants est donc très importante, tout comme la collaboration famille-école. La coéducation joue un rôle important pour assurer une continuité entre les milieux de vie et contribue à la réussite éducative des enfants. 

 

Mme Denise Normand-Guérette partage ses réflexions sur le développement de l’identité humaine de nos enfants en complémentarité de leur identité sociale et culturelle. Soutenir l’enfant dans le développement de son identité humaine est un moyen pour l’aider à s’adapter au cours des transitions vécues entre 0 et 6 ans. Comment parents, éducatrices et enseignantes peuvent accompagner les enfants pour développer cette identité humaine? 

 

NOS CONFÉRENCIÈRES :

Christiane Bourdages Simpson, Ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur
Direction de la formation générale des jeunes et Responsable du programme d'éducation préscolaire et des services de garde en milieu scolaire. Plus d'information à venir.

Hélène Larouche (Ph.D.) est professeure-chercheuse au Département d’enseignement au préscolaire et au primaire de l’Université de Sherbrooke. Ses cours se concentrent sur la pédagogie et l’intervention auprès de jeunes enfants. Elle occupe actuellement le poste de responsable de programmes de formation continue. Ses domaines de spécialisation sont, principalement, l'éducation préscolaire, le développement professionnel des enseignants et l’intervention pédagogique. Ses récents travaux de recherche collaborative portent, entre autres, sur les récits de pratique des enseignantes, les pratiques favorisant l’apprentissage actif chez les enfants de maternelle et sur la reconnaissance du savoir d’expérience des praticiens.

Johanne April (Ph.D.) estprofesseure-chercheuse au Département des sciences de l'éducation à l'Université du Québec en Outaouais (campus de Saint-Jérôme). Ses domaines de spécialisation sont, principalement, l'éducation préscolaire, le développement psychomoteur et la formation des enseignantes. Ses récents travaux de recherche portent, entre autres, sur la pratique des enseignantes à l’éducation préscolaire au regard de la compétence psychomotrice et du développement global, ainsi que l’implantation de la maternelle quatre ans. Elle est aussi co-auteure du livre L'activité psychomotrice au préscolaire publié chez Chenelière Éducation en 2013.

Denise Normand-Guérette (Ph.D.) a d'abord été enseignante et orthopédagogue à l’école primaire pendant 10 ans. Puis, professeure et chercheure au Département d’éducation et formation spécialisées de l’Université du Québec à Montréal, elle a œuvré plus de 25 ans à la formation des enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire et de l’adaptation scolaire et sociale. Conférencière sur les plans national et international, elle est auteure de nombreuses publications. Elle a occupé différentes fonctions au sein de la SROH, organisme sans but lucratif, qui propose des actions visant la prévention, l’éducationet l’action sociale. Elle est rédactrice en chef de la revue Psychologie préventive publiée par la SROH.

RENCONTRE DES POINTS DE VUE SUR ITINÉRANCE ET SANTÉ MENTALE - 28 JANVIER 2016 À QUÉBEC

28 janvier 2016

PRÉVENTION ET LUTTE À L'ITINÉRANCE. SAVOIR RECONNAÎTRE LA DIVERSITÉ DES VISAGES,  COMPRENDRE LES PARCOURS ET ADAPTER NOS RÉPONSES. Conférence de Mme Chantal Chilbert, Ville de Québec

 

METTRE FIN À L'ITINÉRANCE : COMMENT ? Conférence de M. Benoît Côté, PECH 

 

SHERPA, UN PROJET INTERSECTIONNEL DE LOGEMENT AVEC SOUTIEN 

 

ITINÉRANCE ET SANTÉ MENTALE - 28 JANVIER 2016 À QUÉBEC

28 janvier 2016